Dynamique décisionnelle : intégration expérimentale et numérique (D²-integrated)

Funded by :IdEx IRS
Funding :100000€
Period :2019-2022
Status :In progress
Coordinator :Annique Smeding
Collaborators :Jean-Charles Quinton, Flora Gautheron, Aurore Gaboriaud



Description

Ce projet se place à l'intersection de plusieurs disciplines, mais tente de répondre à des questions fondamentales en psychologie. Cela justifie le dépôt du projet au pôle SHS comme pôle principal (pour les aspects théoriques, méthodologiques et expérimentaux) et au pôle MSTIC comme pôle secondaire (pour les aspects modélisation informatique et statistique).

Les modèles duaux sont encore relativement dominants en psychologie et d'autres disciplines. Le modèle système 1 / système 2 contraste par exemple une pensée rapide et heuristique avec une pensée lente et analytique. Pourtant, d'autres modèles théoriques considèrent que de telles différences qualitatives émergent d'un unique processus dynamique et non-linéaire sous-jacent. De plus, même si les aspects psychophysiques, cognitifs et sociaux sont souvent étudiés de manière séparée dans les sous-disciplines concernées, la plupart des comportements humains quotidiens impliquent simultanément toutes ces composantes. Celles-ci sont intégrées dans le paradigme de la cognition (sociale) située, dans lequel les cognitions sont caractérisées comme étant : 1) tournées vers l'action, 2) émergentes d'un processus dynamique d'interaction, 3) incarnées, 4) distribuées entre le cerveau et son environnement.

En parallèle des modèles théoriques en psychologie, une partie des recherches autour de la modélisation mathématique et informatique des comportements se sont détournés des modèles purement cognitivistes (basés sur la manipulation de symboles abstraits) pour s'intéresser à des modèles plus incarnés, dynamiques et distribués (souvent neuro-inspirés). Entre autres, le modèle de dérive-diffusion a été largement employé pour modéliser les prises de décision et les temps de réponse associés, alors que la théorie des champs neuronaux dynamiques a été appliquée aussi bien pour répliquer et raffiner de nombreux résultats de psychologie, que pour modéliser la dynamique de l’attention visuelle ou contrôler des robots.

C'est précisément cette intégration que nous proposons de mettre en œuvre dans le présent projet, en combinant paradigmes expérimentaux et modèles computationnels, pour l'étude des comportements impliquant attention visuelle et perception sociale. Même si chaque partenaire du projet est expert dans l'une des disciplines et sur l'un des paradigmes employés, c'est à notre connaissance la première fois que les efforts seront combinés pour atteindre une compréhension unifiée des mécanismes dynamiques sous-jacents. En plus des communications en conférences et des articles de journaux permettant de valoriser directement le travail de doctorat, le livrable principal anticipé du projet est la production d'un package intégrant aspects expérimentaux et computationnels (tutoriels, templates d’études, et démonstrations). S'appuyant sur des suites d'outils existants ou en cours de développement, et associé à une documentation différenciée pour des utilisateurs SHS et MSTIC, ce package permettra la mise en place facilitée du processus hypothético-déductif (basé simulation), de recueil et d'analyse des dynamiques décisionnelles (influencées aussi bien par les facteurs visuels que sociaux).